Tourisme, patrimoine > Histoire > Les personnages célébres > Les peintres


Mairie en ligne
Vie municipale
Annonces légales
Formalités, papiers
Services et équipement
Intercommunalité
Tourisme, patrimoine
Pour nous rendre visite
La ville
Manifestations traditionnelles
Patrimoine
Histoire
Hébergement
Restauration
La Plage
Vie quotidienne
Commerces et artisans
Culte religieux
Santé, urgences
Jeunesse, enseignement
Etablissements scolaires
Cantine scolaire
Vacances, loisirs
Accompagnement à la scolarité
Assistantes maternelles
Loisirs
Vie culturelle
Vie sportive
Associations
Liste des associations
Actualités, informations
Actualités principales
Pour nous envoyer un message
EQUIHEN-PLAGE INFOS ...
Avis à la population
Nos adresses
Liens favoris

Pierre DROBECQ

Plan du siteaccueilaccés, plannous contacter
Jean-Charles CAZIN | Antoine CHINTREUIL | Paul CHRISTOL | Pierre DROBECQ | Vicente GIL FRANCO | Louis Antoine LECLERCQ | Frans MASEREEL | Edmond DE PALEZIEUX | Pierre DE PALEZIEUX | Henri Alexandre COLLINET

Pierre Drobecq est né à Amiens le 27 juillet 1893.
Il est mort dans d'atroces circonstances, le 10 mai 1944, en gare de Creil, au cours d'une véritable tragédie, disparaissant avec de nombreux Boulonnais, dans les flammes provoquées par l'incendie d'un train d'essence, tout proche, que les bombes alliées n'avaient pas manqué.
Lorsque cette nouvelle arriva à Boulogne, une ville déjà à moitié détruite par les bambardements, elle provoqua une vive émotion.
On pleurait trop de morts.
Et les amis des arts, et des lettres étaient aussi tristes parce qu'un authentique artiste n'était plus.

Architecte D.P.L.G., il avait ses bureaux à Boulogne mais habitait à Equihen "une maison de pêcheur aménagée avec un goût exquis". Pierre Drobecq aimait peindre au crépuscule, était l'auteur de plus de cent aquarelles de moulins, et avait publié un traité "la cheminée dans la maison".
Sa réputation avait dépassé les frontières du Boulonnais puisqu'il avait réalisé des travaux dans la région lyonnaise.
Il avait été lauréat en 1943 de la Société des Sciences de Lille qui lui avait décerné le Grand Prix Delphin-Petit pour son oeuvre.


© Mairie-Equihen-Plage - Equihen-Plage, la fille sauvage de la mer!
Mentions Légales