Loisirs > Vie culturelle


Mairie en ligne
Vie municipale
Annonces légales
Formalités, papiers
Services et équipement
Intercommunalité
Tourisme, patrimoine
Pour nous rendre visite
La ville
Manifestations traditionnelles
Patrimoine
Histoire
Hébergement
Restauration
La Plage
Vie quotidienne
Commerces et artisans
Culte religieux
Santé, urgences
Jeunesse, enseignement
Etablissements scolaires
Cantine scolaire
Vacances, loisirs
Accompagnement à la scolarité
Assistantes maternelles
Loisirs
Vie culturelle
Vie sportive
Associations
Liste des associations
Actualités, informations
Actualités principales
Pour nous envoyer un message
EQUIHEN-PLAGE INFOS ...
Avis à la population
Nos adresses
Liens favoris

Artistes actuels

Plan du siteaccueilaccés, plannous contacter
Animations, évènements | Espaces culturels | A visiter, à voir | LES TALENTS EQUIHENNOIS | Artistes actuels


Lydia Jelinski


De parents fraîchement arrivés de Pologne. C'est sur le sol français qu'est née en 1963 Lydia Jélinski.
Son enfance vécue à Soisy Sur Ecole, lui permit grâce à sa grand mère dame de confiance de Nicky de Saint-Phalle et Jean Tinguely de découvrir l'atmosphère d'un atelier d'artiste. Désormais son destin et sa volonté étaient liés.
Une formation classique, une étude des maîtres de l'école de Barcelone, permettront à Lydia Jélinski de se distinguer lors de différents concours ou festivals de peinture.
Aujourd'hui, c'est une oeuvre personnelle faisant fi des modes et de l'académisme qui est présentée au public.
C'est le fruit d'un travail mûrement élaboré ou le rêve et la poésie vous emmenerons dans un monde de douceur et de magie.


Vous pouvez découvrir son site en cliquant sur l'image ci-contre




Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir



Philippe Lavogogne


Philippe Lavigogne est né le 15 septembre 1960 à Boulogne-sur-mer.
Peintre autodidacte figuratif, il est fortement inspiré par l'impressionnisme et le fauvisme.
Exposant dans de nombreux salons et galeries ainsi qu'au siège de la fondation Colas à Paris Philippe Lavigogne a obtenu différentes récompenses lors de peintres dans la rue, grand prix du public au festival régional de peinture à Equihen-Plage.

Vous pouvez découvrir son site en cliquant sur l'image ci-contre.




Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir



Guy Mülhen


GUY MULHEN : L'ALCHIMIE DES COULEURS





Cliquez pour agrandir
Pêcheurs sur la plage


Cliquez pour agrandir
Pêcheurs sur la plage


Cliquez pour agrandir
Quartier de la falaise


Cliquez pour agrandir
Equihen-Plage vu du château Cazin

En contemplant l'oeuvre de Guy Mülhen, il ne fait aucun doute que l'artiste est imprégné des paysages sauvages, des falaises, des dunes et des plages de la Côte d'Opale.



Même si la vie l'a emmené vers d'autres horizons, ses rêves le raménent toujours à Equihen-Plage, "la fille sauvage de la mer" qui l'a vu grandir.



Guy Mülhen est né à Paris, dans le Xéme arrondissement en septembre 1935. Dés le mois d'octobre, ses parents Virginie et Fernand Mülhen le confient à ses grands-parents, Sabine Blanpain née Merlin et Chéry Blanpain, marin pêcheur. C'est auprès d'eux, rue Jean Charles Cazin, la première maison de l'impasse du Bout Joyeux, que l'artiste s'est construit.



C'est dans les nuages poussés par le vent, dans les vagues, dans les lueurs du soleil au travers des vitraux de l'église où l'emmenait sa grand-mére, dans les couleurs de l'arc-en-ciel prisonnières d'une flaque d'eau touchée par une goutte de pétrole que le peintre a eu ses premières émotions artistiques.





Cliquez pour agrandir
Equihen-Plage vu de la Crevasse


Cliquez pour agrandir
Marée haute vue du talus


Cliquez pour agrandir
Etude de coucher de soleil


Cliquez pour agrandir
Equihen-Plage vu du Cap Horn

S'il ne garde aucun souvenir de son grand-père partant en mer, il se rappelle avoir assisté à la préparation du califet (corde munie d'hameçons) il revoit sa tante et sa grand-mère mettre les cordes sur "un perche" les parer, les acquer (amorcer prés de 1000 hameçons) lover cette corde dans une grosse manne en osier et ranger chaque hameçon sur un lit de sable le long de la tôle placée sur une partie intérieure de la manne.





Cliquez pour agrandir
jeune pêcheur allant vérifier ses cordes


Cliquez pour agrandir
retour de pêche d'un sautrier


Cliquez pour agrandir
retour de pêche


Cliquez pour agrandir
le naufrage

En 1943, il perd son grand-père. Le conflit de 39-45 a ramené Guy Mülhen à Paris, loin du Pas-De-Calais. Sa famille quitte Equihen-Plage pour se réfugier dans la Marne. Avec sa mère, il les rejoint et y sera scolarisé jusqu'à la fin du conflit.



Après la guerre, à son retour à Equihen-Plage, l'artiste fait ses premières esquisses et ses premiers essais en dessinant les rochers sous les vagues au pastel.



En 1952, il peint ses premières toiles à l'huile : "lamaison de ma grand-mère", "la plage sous Fa.Zou (maison de Gabriello)",...





Cliquez pour agrandir
coucher de soleil


Cliquez pour agrandir
descente du Becquet


Cliquez pour agrandir
maison du pêcheur


Cliquez pour agrandir
Plage vue du Bout-Joyeux

Sa vie l'éloigne d'Equihen-Plage. A Paris, il rencontre des peintres qui lui donnent des conseils. Autodidacte, il s'exerce à toutes les techniques et travaille le nu en auditeur libre à l'académie de la grand Chaumière dans le VIéme arrondissement. Il se fournit en matériaux de peinture dans une boutique voisine Gattegno à laquelle il demeure encore fidèle. Sociétaire des artistes indépendants de Paris, il expose à Boulogne Sur Mer, Deauville, Paris, Montréal (Canada), Lons Le Saunier, Sochaux, ...



Toujours soucieux de se dépasser, il se remet en question jusqu'à trouver une expression qui lui est propre, une technique inspirée par les vagues et leur miroitement par temps calme. Il pose sur la toile, à la truelle, un enduit qu'il habille des couleurs de l'arc-en-ciel et les paysages oniriques qui l'habitent surgissent.



La mer toujours présente, scintillante sous le soleil, supporte les bateaux en partance ou à l'arrivée. Des femmes les attendent les yeux scrutant l'horizon. Passionné d'alchimie et de merveilleux, Guy Mülhen reprend ses toiles jusqu'à ce qu'il en jaillisse l'émotion qui l'habite.



Il aime dire "J'aime travailler mes toiles jusqu'à ce qu'elles me sourient".





Cliquez pour agrandir
Etude de ciel 1975


Cliquez pour agrandir
Etude de ciel


Cliquez pour agrandir
Le mouton blanc


Cliquez pour agrandir
Vue du Mouton blanc


Cliquez pour agrandir
Le mouton blanc 2


Cliquez pour agrandir
Etude de ciel 2



© Mairie-Equihen-Plage - Equihen-Plage, la fille sauvage de la mer!
Mentions Légales